Le sertissage

Dans l’univers de la joaillerie, le sertissage, également appelé mise en pierre, est une technique qui permet de fixer des pierres ou des diamants sur un bijou. Ce procédé est accompli par le sertisseur. La monture du bijou est considérée comme un fixateur. Le sertisseur y ajoute les pierres à l’aide d’un outil spécifique nommé l’onglette.



Les principaux procédés de sertissage en joaillerie


Le serti à griffes

Vous avez sans doute déjà entendu parler du serti à griffe. En effet, il s’agit de la technique la plus répandue particulièrement pour les solitaires, car elle permet de mettre en valeur la beauté de la pierre. Le procédé consiste à fixer une pierre entre plusieurs griffes. Les griffes portent la pierre et ensuite, elles sont rabattues afin que celle-ci ne bouge plus. Les sertis sont par la suite boulées avec une fraise cloche. En général, les pierres sont serties à quatre griffes, mais il se peut que vous trouviez des sertis à deux, voire huit griffes.


Le serti illusion invisible

Ce procédé est notamment utilisé en bijouterie sur des bagues à pierres calibrées. Les pierres sont simulées avec le métal et ce dernier est ensuite rhodié afin de renforcer cet effet.


Le serti rail

Un serti rail est une technique qui place les pierres entre deux rainures parallèles. Les gemmes qui correspondent le plus à ce mode de sertissage doivent être résistantes, on utilise donc le plus souvent des formes carrées, rondes, ovales ou baguettes. La plupart du temps, les alliances à diamants sont issues de ce sertissage.


Le serti clos

La pierre est ici ceinturée d’une feuille de métal. Le sertisseur enveloppe la pierre du métal grâce à une marteleuse puis isole une petite bordure appelée le « filet ». Parfois, le métal ne ceinture pas la pierre entièrement, le procédé s'appelle donc le serti demi, voire semi-clos.


Le serti à grains ou pavé

Un grand nombre de petites pierres sont fixées par de fines griffes très proches des unes et des autres ce qui donne un effet “pavé” au bijou. Les petites griffes sont rassemblées par des perles minuscules en métal.


Le serti de masse

Cette technique de sertissage est adaptée aux surfaces arrondies. Les pierres sont incorporées dans la masse du métal et le métal extérieur est rabattu à la marteleuse. Les pierres avec ce type de serti se retrouvent pour ainsi dire à fleur de métal.


Le serti barrette

Les gemmes sont serties les unes à côté des autres entre deux barrettes de métal. Mais cela pose parfois problème lorsque vous souhaitez par exemple rétrécir une pierre, car cela desserre les barrettes et les pierres peuvent donc tomber.


La bague tension

La pression du métal permet à la pierre d’être maintenue. Ce sertissage donne l’impression que la pierre flotte entre le rail.


Si les différentes techniques de sertissage vous passionnent, n’hésitez pas à venir en discuter avec nous en boutique.


10 vues0 commentaire