Mis à jour : 20 nov. 2020

Fondé en 2001, le prestigieux Grand Prix d’Horlogerie de Genève récompense annuellement la créativité contemporaine et l’innovation d'horlogers venus du monde entier. L’édition 2020 s’est déroulée le jeudi 12 novembre à huis clos au Théâtre du Léman de Genève. La cérémonie, présentée par le comédien français Edouard Baer, pouvait également être suivie à distance.


Le jury, composé de professionnels internationaux (horlogers, designers, rédacteurs, photographes, etc.) a décerné 19 récompenses pour 84 garde-temps répartis en 14 catégories, allant des montres de luxe pour hommes et femmes aux montres de plongée, ainsi que l'Aiguille d’Or, le prix le plus prestigieux.

La bijouterie Molitor a sélectionné pour vous certains prix.


Grand Prix de l’Aiguille d’Or

Piaget, Altiplano Ultimate Concept

Avec 2 millimètres d’épaisseur, l’Altiplano Ultimate Concept est la montre mécanique la plus plate du monde. Sa conception, qui se traduit par une fusion du boîtier et du mouvement, a demandé quatre ans de travail et s’est accompagnée du dépôt de cinq brevets.


Prix ​​de l'innovation

Parmigiani Fleurier, Hijri

La nouvelle Hijri Perpetual Calendar de Parmigiani Fleurier incarne la culture et la haute horlogerie. Cette montre-bracelet à calendrier perpétuel hégirien, ou calendrier lunaire islamique, indique les heures et les minutes, la date en chiffres arabes, le nom et la durée des mois présentés par une poétique calligraphie arabe. Cette complication permet aussi d’indiquer les années abondantes et communes. Enfin, elle dispose d’une phase de Lune sur un ciel d’aventurine, matériau très tendance.



Prix​​ de la Montre calendrier et astronomie

Vacheron Constantin, Squelette ultramince à quantième perpétuel d'outre-mer


Apprécié des collectionneurs pour sa robe dorée et sa fiabilité, ce modèle Overseas vous fait voyager dans l’univers du quantième perpétuel. Cette complication, qui assure une extrême précision jusqu’au 1er mars 2100, est la prouesse d’une unique performance. Le mouvement réunissant les 276 composants est quant à lui la preuve d’une réussite en matière de conception et de miniaturisation.

Launched to celebrate the biggest figures in exploration, Spirit is the latest collection presented by Longines. What do these adventurers have in common? They all wore watches by the winged hourglass brand.


Amelia Earhart, all alone


Amelia Eahart bought her first plane in 1921, at age 24. In 1928, she became the first woman to fly solo across North America and back. Four years later, the young American pilot reached Northern Ireland after a 14-hour 56-minute flight, thus becoming the first woman to fly solo across the Atlantic Ocean. Her Longines chronograph accompanied her as a navigation instrument.


Elinor Smith takes to the skies


“I knew from age 6 that I wanted to fly", stated Elinor Smith. She made her first solo flight in 1926, at age 15. In 1931, she accomplished the feat of flying higher than anyone had before, reaching 9,929 metres. She asserted that her Longines watch worked perfectly, even under the most extreme conditions.


Paul-Emile Victor braves the extremes


In 1936, the scientist and explorer Paul-Emile Victor spent 49 days in Greenland at temperatures that dropped as low as 40°C below zero. “I fondly remember the three Longines chronometers I took with me to calculate longitude during our crossing of the Greenland ice desert in 1936. They were the difference between success and failure”, he declared at the end of his expedition.



Howard Hughes against the clock


In 1938, on a flight timed by Longines, Howard Hughes broke the record for the fastest round-the-world flight. His feat took 3 days, 19 hours and 14 minutes. At the most difficult times, at night or over the ocean, he relied on his Longines navigation chronometer to determine his plane's position.



The new Longines Spirit collection


In honour of these pioneers, this year Longines is unveiling a collection that combines innovation with the spirit of adventure. In the brand’s words, this new collection “is designed in the same manner as the timepieces of the famous pioneers as they conquered the air, land and sea relying on their Longines time instruments".


Inspired by pilot’s watches, the watches in this line are fitted exclusively with self-winding movements (L888.4 and L688.4) with silicon hairsprings. The movements build up power reserves of 64 and 60 hours, respectively. The Longines Spirit models come in a three-hand/calendar version (40 and 42 mm) and a chronograph (42 mm) and are available with a matte black, grained silver or blue sunburst dial. All of them are chronometer certified by the COSC.


Lancée en l’honneur des grands noms de l’exploration, Spirit est la nouvelle collection présentée par Longines. Le point commun de ces aventuriers ? Tous portaient les montres de la marque au sablier ailé.


Amelia Earhart, la solitaire


En 1921, âgée de 24 ans, Amelia Eahart achète son premier avion. En 1928, elle devient la première femme à voler en solo à travers l’Amérique du Nord et à faire l’aller-retour du continent. Quatre ans plus tard, la jeune américaine rallie l’Irlande du Nord après 14 heures et 56 minutes de vol. Son chronographe Longines l’accompagnera comme instrument de navigation. Elle devient la première femme à traverser l’océan Atlantique en solitaire.


Elinor Smith prend de la hauteur


« J’ai su dès l’âge de 6 ans que je voulais voler », expliquait Elinor Smith. En 1926, à 15 ans, elle réalise son premier vol en solo. En 1931, elle réussit à voler plus haut que tout autre, à 9 929 mètres. « Ma montre Longines a parfaitement fonctionné sans faillir un instant » avait-elle affirmé.


Paul-Emile Victor brave les extrêmes


En 1936, le scientifique et explorateur Paul-Emile Victor passe 49 jours au Groenland, par des températures atteignant -40°C. « Je me souviens avec émotion des trois chrono Longines que j’avais employés pour le calcul de la longitude au cours de notre traversée du désert de glace du Groenland. Ces chronomètres représentaient la différence entre échec et succès », déclara-t-il au terme de son expédition.


Howard Hughes contre la montre


En 1938, sur un vol chronométré par Longines, Howard Hughes bat le record du tour du monde aérien le plus rapide. Son exploit comptabilisera 3 jours, 19 heures et 14 minutes de voyage. Dans les moments les plus difficiles, de nuit ou au-dessus de l’océan, il s’en remet à son chronomètre de navigation Longines pour déterminer la position de son avion.



La nouvelle collection Longines Spirit


En l’honneur de ces pionniers, Longines dévoile cette année une collection conjuguant innovations et esprit d’aventures. « Ces nouvelles montres ont été conçues dans la même veine que les instruments de précision qui avaient gagné la confiance des pionniers de la conquête des airs, des mers ou des terres », expliquent les représentants de la marque.


Inspirée des montres de pilotes, cette ligne est équipée de mouvements automatiques exclusifs (L888.4 et L688.4) dotés de spiraux en silicium. Ces derniers offrent une réserve de marche de respectivement 64 et 60 heures. Enfin, disponibles en versions trois aiguilles/calendrier (40mm et 42mm) et chronographe (42mm), les modèles Longines Spirit se déclinent sur un cadran noir mat, argenté grené ou bleu soleillé. Ils sont tous certifiés « chronomètre » par le COSC.


Horlogerie- Joaillerie MOLITOR

Rue du Marché aux Herbes

Luxembourg

Heures d'ouverture: du mardi au samedi 10h- 18h

 

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir LinkedIn Icône